Actualités

Partager sur :

Murissement en Tunisie

22 mars 2022 Actualités diverses
Vue 111 fois

LE MURISSEMENT A MONASTIR, TUNISIE

 

 

 

Certains élèves d'Aéropyrénées basés à Perpignan ont eu le privilège de pouvoir partir à Monastir en Tunisie (DTMB) pour réaliser une partie de leur murissement.

En effet, un ATPL intégré doit réaliser 40 heures de vol en solo pour se procurer sa propre expérience en découvrant des nouveaux terrains. 

L'occasion d'aller faire des heures dans un environnement complétement différent a porté ses fruits chez nos élèves qui ont découvert la Tunisie ainsi que l'ensemble des habitudes locales relatives aux vols.

Nos élèves accompagnés par l'instructeur Mohammed Labidi ont eu l'opportunité de découvrir le DA40 sur les cotes Tunisiennes durant une dizaine d'heures.

Vous pouvez découvrir ici leurs différents témoignages quant à cette expérience unique !

Mickael

A faire, vraiment inoubliable !

Je recommande a fond cette expérience inoubliable !

Il s'agit vraiment d'une expérience personnelle et professionnelle incroyable car elle est complémentaire à la formation initiale et très enrichissante.

Evidemment, comme elle se déroule à l'étranger, beaucoup de facteurs sont d'abord déstabilisants comme l'environnement général ou encore la langue bien différente mais ce changement est tout simplement incroyable ! cela permet d'avoir une approche très différente des standards que l'on voit en France.

La météo et les conditions de vol ne sont pas du tout les mêmes, ce qui permet de se perfectionner dans de nouveaux domaines, ainsi que de voir nos capacités d'adaptations dans un milieu qui ne nous est pas familier.

Il s'agit d'une expérience très enrichissante que je recommande de faire en fin de murissement, lorsque l'on possède déjà les bases du pilotage.

J'ai pu voir qu'un même pays peut comporter des environnements très différents, en effet, le nord de la Tunisie est très vert avec des pluies, à l'inverse du sud qui est très ensoleillé et beaucoup plus aride. Une adaptation est donc nécessaire !

Les repères visuels que j'ai l'habitude d'exploiter ne sont pas du tout les mêmes, ce qui rend cette expérience très intéressante et surtout très complémentaire a mon ATPL.

De plus, l'organisation des vols à Monastir nous place dans une position de préparation des vols beaucoup plus opérationnelle car tous les vols VFR doivent êtres tenus a des plans de vols et toute cette préparation est faite par les élèves.

Il existe un bureau dédié à la météo et tous les masses et centrages doivent êtres annoncés.

Cela rend donc les vols beaucoup plus à l'image des vols commerciaux comme Air-France

J'ai pu effectuer 10 heures de murissement la bas sur une période de 10 jours, et je recommande a fond cette expérience inoubliable.

 

Poema

Si vous enavez l'occasion, n'hésitez pas et foncez !

Si je suis partie en Tunisie c'est parce que des instructeurs m'ont parlé de la possibilité de faire des heures la bas. Malgré les appréhensions j'y suis allée.

J'ai commencé par passé mon FCL 055 que j'ai obtenu avec le niveau 4, ce qui m'a permis de partir en Tunisie.

Nous sommes arrivé à l'aéroport de Tunis, et deux heures de route ont suivies avant d'arriver à Monastir. En arrivant nous avons eu une visite de l'école, du bureau de piste ou on pose les plans de vols, le bureau météorologique car là-bas ce n'est pas nous qui nous occupons du dossier météo. Nous avons eu un test d'entrée portant sur le DA40 et sur la règlementation Tunisienne. Nous avons attendu le lendemain pour commencer les vols. C'est Anis, un instructeur de Monastir qui nous a fait ce premier vol. La première prise en main de l'appareil était déroutante car tout est en anglais et qu'il s'agit d'un avion EFIS et qu'a la différence des avions dont j'ai l'habitude, c'était un manche !

Les conditions de vol la bas sont un peu plus souples qu'en France et l'avantage que j'ai eu, c'est de pouvoir m'entrainer avec du vent traversier car il est constamment de travers.

Au début j'avais une petite appréhension quant à l'anglais car j'ai fait tout ma formation en Français mais finalement ce n'est pas du tout une barrière car j'y ai prit du plaisir dès le deuxième vol.

J'ai pu m'exercer au déroutement qui était réel car je ne connaissais pas du tout la région a la différence de celle Perpignan. C'est vraiment très bon exercices dans des conditions plus difficiles.

Si jamais d'autres occasions se présentent d'aller en Tunisie, je le recommande fortement car ca nous fait sortir des zones de confort et c'est une expérience incroyable.

Je pousse vraiment les élèves a faire les vols en anglais car même si c'est plus difficile au début ca permet de faire des voyages comme celui que nous avons fait. 

J'ai eu l'occasion de faire 15 heures de vol sur une semaine ce qui a été très instructif pour ma part.

Vraiment tout ce que j'ai a dire; c'est qui si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas et foncez ! j'avais beaucoup d'appréhensions mais je ne regrette pas du tout ma décision ! c'est une aventure incroyable !

TS-BSF, le DA40 de Monastir

Nos élèves partis voler en Tunisie




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité